BLOGUE

Ode de tous les jours à ma mère.

May 14, 2017

Chère Maman,

 

C’est la fête des Mères. J’aime pas tellement ça, ces fêtes-là. J’aimerais pouvoir te dire que je t’aime quand je le souhaite, pas parce que je ressens une pression sociale de t’offrir un bidule et de t’écrire une carte. Et aussi parce que ça m’énerve de me faire rappeler par de la publicité criante que je devrais dépenser pour te dire que je t’aime. 

 

Alors je vais t’offrir ce texte, anti-fêtes-des-mères, on va appeler ça :

Ode de tous les jours à ma mère.

C’est à tous les jours que je devrais te dire combien tu es formidable. 

 

Je te l’ai dit plein de fois que je t’admirais comme femme, et je vais te le répéter longtemps. T’es facile à admirer, t’es tellement dévouée, aimante, généreuse. T’es la définition même de ce qu’est une bonne personne. Tu fais toujours de ton mieux pour les gens qui t’entourent, en t’oubliant tout le temps. Même quand tu es submergée par les défis et les épreuves, même quand ça devient difficile, tu ne t’effondres jamais. Une vraie montagne. Louise, l’inébranlable.
Tu es le genre de personne qui donne sans compter, qui aide sans rien demander en retour, qui transforme les difficultés en apprentissages. 

Tu es le genre de soeur que tous les frères et soeurs rêvent d’avoir, tu assumes ton rôle pleinement, tu prends soin des autres sans poser de questions et tu les rassembles.

Tu es le genre de fille dont les parents sont remplis de fierté, qui parlent de toi comme d’un ange descendu du ciel, qui montrent tes réalisations comme des trophées. 

Tu es le genre d’amoureuse qui aime sans conditions ni limites, qui pardonne vite et qui voit le meilleur dans les yeux de l’autre.

 

Et tu es une mère rêvée. Tu es mon pilier, ma sécurité, mon inspiration, ma forteresse qui ne s’écroule à rien. Tu n’es pas une mère qui fait des sauces à spaghetti et des tartes maison, et tu n’es pas une mère qui a une collection de photos affichée sur tous les murs de ta maison. Tu es toi, une maman qui berce et qui chante doucement, une maman qui travaille fort, une maman qui trouve toujours des solutions, une maman d’une patience infinie. J’en veux même pas de la sauce à spaghetti et des tartes maison. Je veux toi, dans toute ta force et ton amour de mère. C’est vraiment ce que tu fais de mieux. 

 

Je le sais que c’est pas toujours facile d’avoir une fille intense comme moi, revendicatrice, révoltée par tout, pleine d’idées contradictoires et difficile à suivre. Une environnementaliste-féministe-minimaliste-zéro déchet-végé-grano-yogi, ça tire du jus. Mais parce que tu sais que je suis pleine de bonnes intentions, tu m’écoutes, tu me supportes, tu m’encourages, tu me laisses aller sans me juger, jamais. 

 

Tu trouves pas que mes plans ont pas d’allure, tu n'essaies pas de me faire changer d’idée, et tu me laisses m’exciter, m’exclamer, me révolter, tu me laisses devenir la femme que je veux. On est différentes. Mais tu ne te dis pas qu’on ne se comprend pas parce qu’on est pas de la même génération. Non, tu réfléchis, tu changes, tu t’adaptes. Tu me regardes essayer de sauver un petit bout de planète, et tu te joins à moi sans que je te l’aie demandé. Tu me comprends même quand tu ne me comprends pas. 

 

J’en ai de la chance, que tu m’aies mise au monde. J’espère que je te ressemble.
Je te souhaite une belle pas-de-fête-des-mères, une journée parmi d’autres à être une mère d’exception. 

Je t’aime.

Lysandre.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Mode de vie: zéro déchet

February 19, 2017

1/3
Please reload

Archive
Please reload

Restez à l'affût!

369 rue St-Jean

Longueuil, Québec, Canada

J4H 2X7

(450) 646-1000

Heures d'ouverture

Lundi-mardi-mercredi 9h à 18h

Jeudi-vendredi              9h à 19h

Samedi                           9h à 17h

Dimanche                      10h à 17h

© 2018 Espace Organique